Le réseau des professionnels de la nature

Accueil L'Aten et ses membres Nos membres

Nos membres

Membres publics

Le Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer (MEEM)

Bloc-marque_MEDDE_mai_2012

Le ministère de l’environnement, de l'énergie et de la mer prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement dans les domaines du développement durable, de l’environnement et des technologies vertes, de la transition énergétique et de l’énergie, notamment en matière tarifaire, du climat, de la prévention des risques naturels et technologiques, de la sécurité industrielle, des transports et de leurs infrastructures, de l’équipement, de la mer, à l’exception de la construction et de la réparation navales, ainsi que dans les domaines des pêches maritimes et de l’aquaculture.

Il élabore et met en œuvre la politique de lutte contre le réchauffement climatique et la pollution atmosphérique.

Il promeut une gestion durable des ressources rares.

Il est associé aux négociations européennes et internationales sur le climat.

Il participe à l’élaboration des programmes de recherche concernant ses attributions.

www.developpement-durable.gouv.fr

Parcs nationaux de France

La France compte aujourd'hui sur son territoire 10 parcs nationaux : la Vanoise, Port-Cros, les Pyrénées, Les Cévennes, Les Écrins, Le Mercantour, la Guadeloupe, la Guyane, La réunion, les Calanques. Reconnus comme des "territoires d'exception", ils incarnent l'excellence de la préservation de la biodiversité.

La loi de 2006 sur les parcs nationaux a conduit à la création de Parcs nationaux de France (PNF), établissement public national à caractère administratif placé sous la tutelle du ministre chargé de l'écologie.

PNF, basé à Montpellier, a vocation à créer du lien entre les établissements publics des parcs nationaux et à renforcer leur culture commune, à les promouvoir aux niveaux national et international et à contribuer à la qualité de leur gestion.

Il a pour mission de :

·         prêter son concours technique et administratif aux parcs nationaux, notamment par la création de services communs facilitant les économies d’échelle

·         favoriser la mobilité des personnels entre les parcs

·         organiser une politique commune de communication nationale et internationale

·         représenter, le cas échéant, les parcs dans les enceintes nationales et internationales traitant de sujets d’intérêt commun à ces établissements

·         déposer et administrer la marque collective « Parcs nationaux de France »

·         contribuer au rassemblement des données sur les parcs nationaux

·         donner au ministre chargé de la protection de la nature des avis sur la mise en œuvre de la politique des parcs nationaux et sur les ressources financières qui lui sont affectées.

www.parcsnationaux.fr

Le Conservatoire du littoral

Le Conservatoire du littoral est un établissement public national créé par la loi du 10 juillet 1975. Il a pour mission de sauvegarder, en partenariat avec les collectivités territoriales, les espaces naturels, côtiers ou lacustres, d’intérêt biologique et paysager.

Son objectif est de garantir, à l’horizon 2050, la transmission aux générations futures d’un patrimoine naturel, terrestre et maritime, représentant le « tiers sauvage » des rivages de la France métropolitaine et d’Outre-mer.

En 2015, le Conservatoire fêtera, avec ses partenaires, 40 années d’engagement pour le littoral.

A ce jour , le domaine terrestre et maritime sous la protection du Conservatoire est de 159 000 hectares.

www.conservatoire-du-littoral.fr

L'Agence des aires marines protégées

L’Agence des aires marines protégées est un établissement public, créé en 2006, sous tutelle du Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie. Basée à Brest, elle est présente sur les trois façades maritimes métropolitaines (Le Havre, Brest, Marseille) et en outre-mer (Mayotte, Polynésie française, Antilles, Nouvelle Calédonie).

Ses missions :

• l’appui aux politiques publiques pour la création et la gestion d’aires marines protégées,

• l’animation du réseau des gestionnaires d’aires marines protégées,

• la gestion des moyens humains, techniques et financiers mis à disposition des parcs naturels marins, ou d’autres aires marines protégées.

• l’appui technique aux conventions de mers régionales et le renforcement du potentiel à l’International.

www.aires-marines.fr

L'Office national des Forêts

L'action de l'Office national des forêts, gestionnaire des forêts publiques, s'appuie sur ses savoir-faire en matière de gestion multifonctionnelle et durable des forêts et des espaces naturels.
Au service de la société, l'Office prépare avec ses partenaires la forêt et les espaces naturels de demain et agit pour qu'ils participent activement à la résolution des grands enjeux du développement durable : lutte contre les changements climatiques, développement des énergies renouvelables, conservation de la biodiversité, qualité de l'eau, prévention contre les risques naturels... tout en assurant au meilleur niveau la fonction essentielle de production de bois.

www.onf.fr

L'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage

Établissement public sous la double tutelle des Ministères chargés du Développement Durable et de l’Agriculture, l’ONCFS remplit cinq missions principales qui s’inscrivent dans les objectifs gouvernementaux du Grenelle de l’Environnement :

  • la surveillance des territoires et la police de l’environnement et de la chasse,
  • des études et des recherches sur la faune sauvage et ses habitats,
  • l’appui technique et le conseil aux administrations, collectivités territoriales, gestionnaires et aménageurs du territoire,
  • l’évolution de la pratique de la chasse selon les principes du développement durable et la mise au point de pratiques de gestion des territoires ruraux respectueuses de l’environnement,
  • l’organisation et la délivrance de l’examen du permis de chasser.   

www.oncfs.gouv.fr

Collectivités territoriales

La Région Languedoc-Roussillon

Le Languedoc-Roussillon a une nature exceptionnelle mais vulnérable alors qu’elle est facteur d’attractivité et de compétitivité (gisements de paysages, de produits naturels ou d’énergies renouvelables).
La Région met en œuvre des politiques pour un cadre de vie plus durable : gestion de l’eau, lutte contre les inondations, application du plan climat, promotion de la biodiversité, valorisation des espaces naturels, éducation à l’environnement et au développement durable.
Elle intervient dans l’élaboration des schémas régionaux (Agenda 21, Plan climat…), porte de grands plans régionaux (AQUA DOMITIA, PLAN 100 MWc, Parcs Naturels Régionaux), ainsi que des projets d’équipement (sécurisation des digues, protection du littoral) ou d’animation (lycées 21).

www.laregion.fr

La Région Ile-de-France

Pour faire de l'Île-de-France la première écorégion d'Europe, le conseil régional agit pour mieux protéger les espaces naturels, lutter contre les pollutions et les gaz à effet de serre et soutenir le développement des énergies renouvelables.

Ses compétences en matière d'environnement :

la préservation de la biodiversité, les 4 parcs naturels régionaux facilement accessibles, la lutte contre les pollutions (qualité de l'air, de l'eau et diminution des nuisances sonores) en privilégiant la prévention, la limitation de l'effet de serre grâce au plan climat, la mobilisation autour des énergies renouvelables pour diminuer la consommation énergétique et l'empreinte écologique de l'Île-de-France, la gestion des déchets (la Région a adopté trois plans pour son amélioration d’ici 2019), l'agriculture, prôner une autre façon de circuler (réseaux verts, aménagements cyclables, transports en commun pour une réduction des déplacements motorisés), la démarche Agenda 21(la Région inscrit ses décisions et son fonctionnement quotidien dans la voie du développement durable).

www.iledefrance.fr

La Région Rhône-Alpes

Protection de l'environnement et maîtrise de l'énergie sont l'affaire de tous. Aux côtés des Rhônalpins, la Région s'engage : maîtrise de l'énergie, qualité de l'air et de l'eau, prévention des risques, réduction des déchets, préservation des espèces naturelles... Pour devenir une véritable éco-région, Rhône-Alpes se donne les moyens de réussir.
La Région donne l'exemple et s'applique à elle-même les "éco-principes" qu'elle défend : son siège à la Confluence, entre Saône et Rhône, est de Haute Qualité Environnementale et se trouve au cœur d'un paysage naturel réhabilité.

www.rhonealpes.fr

Le Conseil général de l'Isère

Conscient de la diversité géologique, paysagère, biologique en Isère, le Conseil général de l'Isère s'investit dans la protection et la valorisation du patrimoine naturel, de la ressource en eau, de la qualité de l'air....

www.isere-environnement.fr

www.isere.fr

Le Conseil général de la Drôme

Eau, air, déchets, faune et flore, énergies renouvelables : nous sommes tous concernés par les enjeux environnementaux. Soucieux des impacts immédiats et à venir, le Département de la Drôme travaille dans deux directions majeures : préserver pour transmettre et gérer durablement. Collectivités, associations et autres acteurs de la protection de l'environnement peuvent donc s'appuyer sur les services départementaux spécialistes de ces sujets : Gestion de l’Eau, Espaces Naturels Sensibles (ENS), Environnement.

Dans le Département, 19 sites sont classés en ENS pour une surface totale de 6 244 hectares (9 d'entre eux appartiennent directement au Département - 6 000 hectares). Pour mettre en œuvre la politique départementale, le service ENS s’appuie sur une équipe d’écogardes (pédestre et équestre) dont les missions de surveillance et d’entretien les amènent à travailler en concertation avec les différents usagers (forestiers, bergers, agriculteurs, chasseurs, randonneurs, naturalistes,…). Ils assurent également l’accueil des promeneurs et des scolaires en les sensibilisant au respect de ces espaces et de leurs richesses.

www.ladrome.fr/nos-actions/environnement

Eden 62, Espaces Départementaux Naturels du Pas-de-Calais

Eden 62, syndicat mixte créé par le Département du Pas-de-Calais, assure la mise en œuvre d’actions de gestion, d’aménagements, d’animation et de valorisation des espaces sensibles. Il intervient sur près de 5000ha -répartis entre le département (2500ha) et le Conservatoire du Littoral (2500ha).

Terrils, marais, dunes, coteaux calcaires…chaque site possède une flore et une faune spécifiques, précieuses, méconnues et souvent menacées.

Eden 62 sensibilise la population à la protection de cet héritage en organisant des animations nature et en intervenant dans les collèges du département, dans le cadre des clubs Eden.

www.eden62.org

Membres associatifs

Réserves naturelles de France

Cette association regroupe l'ensemble des réserves naturelles : 159 RN Nationales et de Corse pour 540 700 ha et 170 RN Régionales (ex- RN Volontaires) pour 21 000 ha. Importantes en outre-mer (309 000 ha) et en milieu marin (116 200 ha de domaine public maritime), elles représentent 0,3% du territoire terrestre métropolitain (3,3% des DOM). Elles protègent le patrimoine naturel menacé, biologique et géologique, grâce à une règlementation des activités susceptibles de nuire à sa conservation et à une gestion planifiée et concertée, menée par un organisme local sous l'autorité du Préfet ou du Président de Région. 700 agents participent à leur gestion.

www.reserves-naturelles.org

La Fédération des Parcs naturels régionaux de France

Elle regroupe 50 Parcs naturels régionaux qui couvrent 8,5 millions d'hectares, soit 15 % du territoire national, avec 4300 communes, 4 millions d’habitants , répartis sur 24 régions (dont 2 en Outre-Mer) et 75 départements (dont 2 d’Outre-Mer).

Ils sont créés pour protéger et mettre en valeur de grands espaces ruraux habités dont le patrimoine naturel et culturel est de grande qualité mais dont l'équilibre peut être menacé aussi bien par une pression urbaine excessive que par un processus de désertification. Un territoire est classé "Parc naturel régional" par décret, à la demande d'une ou de plusieurs régions, sur la base d'une charte et pour une durée maximale de douze ans. Ce classement peut être renouvelé après révision de la charte. Les parcs naturels régionaux emploient actuellement plus de 2000 agents.

Retrouvez la fédération des parcs sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter et sur le site internet.

www.parcs-naturels-regionaux.fr

La Fédération des Conservatoires d'espaces naturels

Les Conservatoires d'espaces naturels gèrent près de 2 900 sites couvrant 147 000 ha. Ils interviennent sur des espaces naturels qu'ils ont acquis, loués ou conventionnés avec les propriétaires. Ils contribuent à la connaissance, la protection, la gestion et la valorisation de milieux naturels en privilégiant la  concertation avec les acteurs du territoire (institutions, élus locaux, filière socioprofessionnelles, propriétaires, ayants-droits, usagers, riverains.…). La Fédération réunit 29 Conservatoires d’espaces naturels régionaux ou départementaux d'espaces naturels (6 300 adhérents, 3 000 bénévoles et 770 salariés permanents). Depuis 2009, les Conservatoires d’espaces naturels sont reconnus par un agrément spécifique délivré conjointement par l’État et les Régions.

Pour plus d’informations : www.reseau-cen.org

La Ligue pour la Protection des Oiseaux

Représentant français de BirdLife International, alliance mondiale qui réunit plus de 100 organisations de protection de la nature (2,5 millions d’adhérents dans le monde), la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) a aujourd'hui 45 000 membres, 5000 bénévoles actifs, 400 salariés sur le territoire national et est présente dans 79 départements.

La LPO a été créée en 1912 pour mettre un terme au massacre du macareux moine en Bretagne, oiseau marin devenu, depuis, le symbole de l’association. Elle a pour but « la protection des oiseaux et des écosystèmes dont ils dépendent et, en particulier, la faune et la flore qui y sont associées et, plus globalement, la biodiversité ». Elle est dirigée par Yves Vérilhac et présidée par Allain Bougrain Dubourg.

Ses missions : la protection et la conservation des espèces, l'éducation et la sensibilisation
La LPO édite ses propres revues : L’OISEAU magazine,l’Oiseau MagJunior, Rapaces de France et Ornithos. Elle dispose d’un service conseils pour les particuliers et les collectivités.

www.lpo.fr

Rivages de France

Créée en 1990, Rivages de France est une association nationale qui rassemble les acteurs impliqués dans la protection et le devenir des espaces naturels littoraux et lacustres : Collectivités territoriales, Associations nationales et régionales, Établissements publics, mais encore les personnes physiques proches du terrain comme les gardes du littoral ou les agriculteurs. Elle compte aujourd’hui plus de 200 membres qui trouvent auprès de Rivages de France un outil d’appui technique et méthodologique ainsi qu’un lieu de réflexion et d’échanges d’expériences.

Rivages de France est notamment l’interlocuteur des gardes du littoral pour les questions ayant trait à leur travail quotidien et à la professionnalisation de leur métier.

www.rivagesdefrance.org

Le Réseau des Grands Sites de France

Créé en Novembre 2000, le Réseau des Grands Sites de France est une association loi 1901 reconnue d'intérêt général. Il rassemble des sites qui ont reçu le label Grand Site de France attribué par le Ministre en charge de l'Environnement et d'autres qui travaillent à l'obtenir un jour.

Tous ont en commun d’être des paysages remarquables très renommés et protégés par la loi.

Les collectivités locales membres du Réseau s’inscrivent dans une démarche de préservation et de développement durable, en association avec les habitants, à la recherche de fonctionnements novateurs, permettant d’assurer un accueil de qualité tout en respectant l’esprit des lieux, et de générer un impact positif sur le tissu social et économique environnant.

Le Réseau participe à la réflexion nationale et internationale sur le devenir de ces hauts-lieux patrimoniaux, confrontés au défi d’une pression touristique croissante. Dans le cadre d'un large partenariat, il anime le Pôle international francophone des gestionnaires de sites patrimoniaux.

 www.grandsitedefrance.com

MAB France

Le MAB France est une association loi 1901. Créée le 10 juillet 2015, elle a pris la suite de la Commission française pour l'Unesco qui assurait la gestion du MAB depuis 1971. Elle a vocation à regrouper le réseau français des Réserves de biosphère et ses parties prenantes, institutions scientifiques, chercheurs, personnalités et autres partenaires pour promouvoir le Programme scientifique intergouvernemental MAB de l’UNESCO et le réseau mondial des Réserves de biosphère en France.

http://www.mab-france.org/fr/

Le MAB de l'UNESCO

Depuis 1971, le programme sur l'Homme et la Biosphère "MAB" (man and biosphere) encourage les recherches interdisciplinaires et les activités de démonstration et de formation pour une gestion durable des ressources naturelles.

Il s’appuie sur un réseau mondial de Réserves de biosphère, lieux privilégiés pour expérimenter et illustrer des pratiques de développement durable à l’échelle régionale, en conciliant le développement social et économique des populations avec la protection de l’environnement, dans le respect des valeurs culturelles. L'implication des populations, un appui scientifique à la gestion, l'éducation y sont encouragés.

Membre privé

La Station biologique de la Tour du Valat

La Station biologique de la Tour du Valat est un centre de recherche qui s'est donné pour mission la conservation et l'utilisation rationnelle des zones humides du bassin méditerranéen. Elle développe des programmes de recherche sur le fonctionnement des zones humides, teste des méthodes de gestion et les applique sur divers sites ; enfin, elle transfère ses résultats par la formation et par des projets innovants menés en partenariat. Fondation reconnue d'utilité publique, elle gère également une réserve naturelle en Camargue.  

www.tourduvalat.org

Membres par convention, depuis janvier 2013

L’Union nationale des Centres permanents d’initiatives pour l’environnement

Les CPIE, initiateurs d’environnement pour les territoires

Un centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) est une association labellisée qui agit dans deux domaines d’activités en faveur du développement durable :

  • l’accompagnement des territoires au service de politiques publiques et de projets d’acteurs,
  • la sensibilisation et l’éducation de tous à l’environnement.
Les missions de l’Union nationale des CPIE

L’Union nationale des CPIE, association reconnue d’utilité publique, gère le label CPIE et en garantit sa qualité. Elle veille à l’actualisation régulière des grandes orientations du réseau.

Plate-forme de ressources et d’appui pour les CPIE et les unions régionales, l’Union nationale stimule et organise la vie du réseau, le représente et s’engage en faveur de l’environnement.

L’Union nationale initie avec son réseau des programmes nationaux d’action que les CPIE déploient (DDmarche®, Observatoire de La Biodiversité®, Point Info Biodiversité®, partenariat avec l’INRA, le Museum national d’Histoire naturelle, la Caisse des Dépôts, EDF, l’agence de l’eau Loire Bretagne, …).

http://cpie.fr/

La fédération des Conservatoires botaniques nationaux

Les Conservatoires botaniques nationaux, une expertise et une mission de service public reconnues...mises en œuvre par un réseau de professionnels

Bénéficiant d’une reconnaissance législative, les Conservatoires botaniques nationaux (CBN) exercent des missions de connaissance de l'état et de l'évolution de la flore sauvage et des habitats naturels et semi-naturels, d'identification et de conservation de la flore et des habitats rares et menacés, de concours scientifique et technique auprès des pouvoirs publics (État, collectivités territoriales) et de sensibilisation du public. Ils participent à l’élaboration et à la mise en œuvre de l’inventaire national du patrimoine naturel (INPN). Dans le cadre de leur mission de service public, et à partir de leurs travaux d’inventaire de terrain, ils priorisent la conservation d'espèces rares ou menacées sur leur territoire d'agrément. En appui à cette stratégie, ils gèrent, en cas de besoin, des banques de graines et des cultures conservatoires. Ils mènent leurs actions de conservation en partenariat avec de nombreuses structures institutionnelles ou associatives.

La fédération des Conservatoires botaniques nationaux

Une fédération regroupe l’ensemble des Conservatoires botaniques nationaux. Elle assure une coordination technique pour l’exercice de leurs missions et les représente auprès des pouvoirs publics.

Fédérant l'ensemble des CBN, la FCBN favorise au sein du réseau la mise en cohérence des stratégies et des outils et de développement de la coopération. Elle joue un rôle d’appui, d’animation du réseau et de centre de ressources pour ses membres et leurs partenaires. Elle assure une coordination de projets initiés par ses membres.

A la demande du ministère EN CHARGE DE LA PROTECTION DE LA NATURE, elle est l'interlocuteur et le partenaire, au plan scientifique et technique, des pouvoirs publics, des organismes scientifiques comme le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), et des fédérations nationales de gestionnaires d’espaces naturels. Elle contribue à compléter la couverture territoriale des CBN en apportant son appui aux projets d’émergence de nouveaux conservatoires, tant en métropole qu’en Outre-mer.

Conformément à la volonté du législateur, la FCBN anime l'organisation et la coordination de l'expertise nationale des CBN en s'appuyant sur les connaissances et compétences réunies dans le réseau. Elle apporte son concours à la préparation et la mise en œuvre des politiques en matière de patrimoine naturel, en particulier dans les domaines de la flore sauvage et des végétations et habitats naturels et semi-naturels. Son rôle de coordinateur et de soutien technique est conforté depuis 2010.

http://www.fcbn.fr